TOUTES CARIBÉENNES ET SI PORTEUSES D’HISTOIRES ❤️

Je me permets d’écrire quelques mots, concernant les récentes victoires de Toni-Ann Singh (Miss Jamaïque) à Miss World et de Clémence Botino (Miss Guadeloupe) à Miss France.

Deux candidates caribéennes, qui ont triomphé le même jour, lors de ces concours de beauté.

Il y a eu énormément d’effervescence autour de ces victoires, chez les femmes noires et métissées. Car nous savons toutes, que notre beauté a toujours été remise en cause.

Tout d’un coup, nous avons vu les yeux du monde entier rivés sur nous, et les victoires si inattendues de plusieurs femmes noires, dans l’univers de la beauté (Miss Teen Usa, Miss Universe, Miss World, Miss France…).

Je ne vous cache pas que moi-même, je n’ai pas arrêté de pleurer de joie et d’éprouver un grand sentiment de satisfaction.

Cependant, je déplore les malveillances et les attaques de nombreuses personnes, suite à la victoire de Miss Guadeloupe.

En soit les commentaires du type « ch’uis pas raciste mais le concour miss France devrait être réservé aux blanches, ça me parait logique en fait » où « un singe est élu miss France », ce n’est pas ce qui me choque le plus.

Les haineux et racistes sur le net, on les connaît déjà. On a eu les épisodes avec Sonia Rolland, Flora Coquerel ou encore Alycia Aylies.

Par contre les « Elle n’est pas assez noire » ou les « Elle est trop claire », des propos dits par des personnes issues de ma propre communauté, c’est tout simplement très regrettable…

Je ne vais même pas tenter de véhiculer des messages de paix. Parce qu’il pour qu’il y est une paix ou une unification. Il faut d’abord le vouloir, et c’est propre à chacun.

Donc je vais plutôt m’appuyer sur ma passion pour ma culture et l’histoire, et rappeler qu’il est plus qu’important d’avoir un minimum de culture générale et de connaissances, avant de s’exprimer.

Parce que je vois presque tous les jours des propos sur la toile, et je me dis qu’il y a un manque d’informations ou même de curiosité, de la part de certains. Et c’est tout simplement intolérable. Surtout quand c’est pour descendre une personne, qui ne sait même que vous existez.

 

Clémence Botino n’est pas assez noire ?

Clémence Botino est une Guadeloupéenne, d’ascendance indienne. Et avant d’écrire, j’ai vérifié mes sources. Comme je déteste affirmer une chose sans savoir. Je préfère vous confirmer cela, car il y a 2 jours. Une séquence lui a été consacré dans le magazine Sept à Huit, ou elle a expliqué a un coiffeur du comité Miss France, que tous les membres de sa famille maternelle, sont indiens. Voilà. 

Voici le lien : https://www.tf1.fr/tf1/sept-a-huit/videos/les-premiers-pas-de-clemence-botino-la-nouvelle-miss-france-27394746.html?fbclid=IwAR3Ac5oi3XHrUNHaPE62BoM0v5naQLFIsMPK_ZQdzlSWqHxEW6JBelHlHQI

Laissez-moi vous rappeler que les premiers travailleurs immigrés Indiens, sont arrivés peu de temps après, l’abolition de l’esclavage en 1848.

1854, c’est la date dont on a recensé l’arrivée des premiers Indiens, qui ont débarqué par bateau, sur les côtes guadeloupéennes.

Ces hommes ont été exploités par les anciens maîtres blancs, qui leur ont fait croire qu’ils pouvaient travailler un temps dans l’archipel, et qu’ils pourront ensuite retourner chez eux.

La réalité fut toute autre. Les Indiens ont travaillé de force dans les anciennes plantations ou les esclaves noirs, ont aussi travaillé de force.

Ils logeaient dans les anciennes habitations des esclaves noirs également, dans des conditions inhumaines.

Enfin, ils étaient victimes de railleries et de mépris, de la part des anciens esclaves noirs, qui avaient refusé de travailler pour les colons, après l’abolition de l’esclavage.

Les époques se sont écoulées, et les descendants de ces immigrés indiens sont toujours présents. Ils se sont fondu dans la masse guadeloupéenne, ils sont devenus guadeloupéens, ils se sont accouplés avec les autres communautés ethniques (noirs, blancs, syriens, libanais…) et ils ont fortement contribué à la culture guadeloupéenne.

Ex : le fameux Colombo. Le plat typique de la Guadeloupe

Désolé pour les haineux. Mais le colombo n’est pas africain. 

À l’heure actuelle, qu’est-ce que c’est d’être antillais/caribéen ? Comment il faut être, quels traits devons-nous avoir, à quoi devons-nous ressembler ?  

On ne peut pas s’exprimer sans même connaître l’histoire d’un pays, d’une île, d’une région…

Moi-même qui suit guadeloupéenne, il y a des membres de ma famille qui sont d’ascendance indienne, dont mes cousines dont je suis très proche. Et je n’ai jamais remis en cause, leur identité guadeloupéenne. 

Cela me fait penser à la polémique dont une ancienne Miss Guadeloupe avait été victime, il y a quelques années.

Chloé Deher est une ancienne Miss Guadeloupe, particulièrement originaire des Saintes. Un groupement d’îles, qui sont rattachées à la Guadeloupe.

L’histoire de cette partie de la Guadeloupe est atypique. La population saintoise est essentiellement descendante, de Bretons venus s’installer en 1648.

Je dis essentiellement, car le métissage avec les quelques esclaves africains de cette partie de la Guadeloupe, est venu tardivement.

Mais figurez-vous, la pauvre à complètement été lynchée sur le net, par des personnes dont je ne sais même pas, s’il y a un taux d’intelligence dans leur cerveaux.

Pour finir, décidément, je pense que c’est une telle coïncidence. En espérant que cela puisse pousser les gens à sortir de leurs bêtises.

L’actuelle Jamaïcaine Toni-Ann Singh, sacrée Miss World, est d’origine jamaïcaine d’ascendance indienne par son père et d’ascendance noire par sa mère.

Pour refaire un mini cours d’histoire, les premiers Indiens sont arrivés à la Jamaïque en 1845, soit 10 d’avance avec la Guadeloupe.

Comme vous pouvez le deviner, les colons ont fait appel aux Indiens, pour la plupart des états de la caraïbe. C’était un bizness, après-esclavage..

Ce qui fait qu’on retrouve une grande communauté indienne en Guadeloupe, en Martinique, à la Jamaïquaine, au Guyana, à Trinidad et Tobago…

Pour finir, j’ai sélectionné quelques autres reines de beauté caribéennes, qui ont de ascendances européennes, indiennes ou arabes. Le but de mon article est d’utiliser un domaine donc l’univers de la beauté, ou je remarque que les représentantes sont une source d’histoire, que beaucoup ignorent.

Les gens préfèrent attaquer, nuire ou blâmer plutôt que d’avoir une autre réflexion…

Cindy breakspeare est une ancienne Miss Jamaïque, qui a été élue Miss World 1976. Elle est descendante de colons blancs jamaïcains, installés à la Jamaïque depuis des siècles. Elle fut l’une des compagnes de Bob Marley, lui-même métis jamaïcain, dont elle a eu un enfant. 

Lisa Hanna est une autre Miss Jamaïque, qui a aussi été élue Miss World. Et comme vous pouvez encore le voir, elle est plutôt typée indienne. Comme Toni Ann Singh, elle est probablement l’une des descendantes, des travailleurs immigrés indiens, venus s’installer à la Jamaïque.

Arrêtons de vouloir à chaque fois faire des distinctions de couleur de peau, d’ethnie et j’en passe. Dans le sens négatif, et sans but constructif. C’est ce qui nous a toujours porté préjudice, et malheureusement, cela nous porte encore préjudice actuellement. 

Vous ne pouvez pas, penser qu’un guadeloupéen, un jamaïcain ou bien un barbadien c’est automatiquement un noir.

Ça ne devrait même plus choquer de voir des hommes et des femmes d’origine caribéenne, avec des origines ethniques variées : africain, indiens, chinois, libanais, syriens, blancs… 

Quelques images des différentes migrations humaines dans la Caraïbe 

Syriens de Guadeloupe :  les Syriens et Libanais sont arrivés dans la Caraïbe, peu de temps après les abolitions de l’esclavage. Les premiers Syriens arrivés en Guadeloupe, seraient arrivés vers 1885. Pour les Syriens, les causes de leur immigration, était plutôt liées aux conflits politiques. Les Syriens catholiques, auraient été constamment persécutés, par les Syriens musulmans.

J’ai trouvé cette photo, dans un article ou l’auteur raconte l’histoire, des origines chinoises de sa famille maternelle. En effet, l’auteur est en réalité une descendante de travailleurs chinois, qui avaient immigré à la Jamaïque. Comme les Indiens, ils étaient censés remplacer les anciens esclaves noirs. Le lien de l’article (en anglais) : https://www.scmp.com/magazines/post-magazine/long-reads/article/1996068/how-chinese-jamaicans-family-history-quest-led
Facebook 0 Twitter 0 Mail

AUTRES ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
23 − 20 =