MY FIRST TRIP IN AMSTERDAM 🇳🇱

Amsterdam, belle Amsterdam…

J’Ă©tais si enthousiaste de te rencontrer mais tu m’as vite calmĂ©e avec ta pluie et ton vent !

Cette annĂ©e je dĂ©cide de dĂ©couvrir une nouvelle destination, une destination qui m’attirait de plus en plus. Au moins de juin donc, je dĂ©cide de me prendre un billet pour Amsterdam.

Sur le site www.thalys.com, j’ai eu des billets pour 35 euros donc 70 euros aller-retour. Le Thalys est un train qui permet de relier Paris aux villes du nord comme Bruxelles, Anvers, Rotterdam et enfin Amsterdam.

C’est la veille dont je me rend compte que nous avons pris l’un des premiers trains de la journĂ©e. Moi qui ne suis pas du tout matinale, le rĂ©veil Ă  Ă©tĂ© très difficile…

C’est la première fois que je prenais le Thalys et j’ai trouvĂ© plutĂ´t l’aller assez long. Car oui, il faut compter 3 heures pour arriver aux Pays-Bas.

Continue Reading

MORGANE EN GUYANE 🇬🇫

Oups, 3 mois que je n’ai pas postĂ© sur mon blog chĂ©ri !

J’espère que vous allez bien et que vous avez passĂ© de très bonnes vacances. Je n’ai pas postĂ©, car je n’avais pas Ă©normĂ©ment de temps et pourtant, j’ai un grand nombre d’idĂ©es d’articles.

Comme d’habitude, j’ai envie de partager pas mal de choses avec vous et en particulier sur ma culture ou sur ma vie de femme issue d’un couple mixte !

Mais en attendant, je reviens avec un nouveau portrait de femme. Je connais Morgane grâce Ă  la magie des rĂ©seaux sociaux et ses magnifiques photographies ! Lorsque je m’apprĂŞtais Ă  en m’envoler pour la Guyane en dĂ©cembre dernier, j’essayais alors de me faire des contacts avant d’arriver dans le pays.

On a beau mĂ©priser les rĂ©seaux sociaux, je veux insister sur le fait qu’il y a tout de mĂŞme des points positifs. Pour beaucoup, cela nous permet de nous crĂ©er un rĂ©seau, partager nos idĂ©es, nos crĂ©ations, notre quotidien…

J’ai donc pu Ă©changer avec pas mal de personnes dĂ©jĂ  sur place et en particulier des mĂ©tropolitains. Morgane fait partie de ces mĂ©tropolitains ayant choisi la Guyane. Par amour, elle a acceptĂ© de s’installer Ă  Saint-Laurent-du-Maroni, une ville qui se situe Ă  trois heures de Cayenne, capitale de la Guyane.

Malheureusement, durant mon sĂ©jour nous n’avons pas pu se rencontrer pour faute de temps.

Continue Reading

NAĂŽTRE AU SEIN D’UN COUPLE MIXTE : CHRÉTIENNE OU MUSULMANE ?

 

Je ne pensais pas un jour Ă©crire sur ce sujet mais je trouve qu’il est intĂ©ressant d’aborder ce sujet très discutĂ©. C’est un point qui a beaucoup rythmĂ© mon existence jusqu’à maintenant car si jusqu’à un certain âge personne ne me faisait comprendre que j’étais une « extraterrestre Â».
Il est arrivé à un moment où je me cherchais et que j’avais besoin de me positionner par rapport à cela.

Jusqu’Ă  maintenant, vous ĂŞtes beaucoup Ă  me questionner sur ma position entre mes parents, beaucoup ne comprennent pas vraiment et veulent savoir.

Je suis aussi l’amie de mes merveilleuses amies qui se retrouvent (ĂŞtre en couple avec des hommes qui ne partagent pas la mĂŞme confession qu’elles) dans cette situation dite « dĂ©licate Â». Une situation très complexe dans le sens oĂą il faut Ă©couter son cĹ“ur ou pas, sa famille et ses amis ou pas.

Je décide donc d’écrire à propos de ce sujet car je pense être une des bonnes personnes à pouvoir l’analyser sous différents angles.

Comme vous le savez, je suis née au sein d’un couple mixte. Mon papa est catholique (guadeloupéen) et ma maman musulmane (togolaise).
Comme beaucoup de couples mixtes, mes parents ne se sont pas forcément souciés de ce qu’il allait advenir concernant notre voie religieuse à mon frère, ma sœur ou moi.

Continue Reading

RENCONTRE AVEC CINDY (PARTIE 4)

Quatrième et dernière partie (ou qui sait ? Peut-ĂŞtre que notre chère Cindy aura encore pleins d’autres choses Ă  partager avec nous !) de Manmzel Babin et son univers.

Cette dernière partie est beaucoup plus soft, bien-ĂŞtre et inspirationnel. Nous sommes entre filles (ou bien il y a peut-ĂŞtre des hommes qui se cachent par ici ?!) alors pourquoi ne pas partager et Ă©changer entre-nous sur nos secrets beautĂ©, corporelles…

Continue Reading

RENCONTRE AVEC CINDY (PARTIE 3)

Nous retrouvons Cindy pour une troisième chronique. Cette fois-ci, c’est un billet voyage qu’elle nous expose.

Tout d’abord, elle nous prĂ©sente sa ville d’origine, sa ville de naissance, ABIDJAN🇨🇮. Ne connaissant pas Abidjan et surement pour beaucoup d’entre-vous aussi, elle nous introduit directement Ă  cette ville si dynamique et authentique.

Une ville qui l’a vu naitre, qui l’a vu grandir jusqu’Ă  l’âge de 16 ans.

Depuis son plus jeune âge Cindy Ă  eu la chance de voyager Ă  travers le monde. De LomĂ© Ă  New-York ou encore de Singapour Ă  Londres, tous ces voyages Ă  travers le monde ont contribuĂ© Ă  sa grande ouverture d’esprit.

Le fait de voyager Ă  diffĂ©rents endroits l’ont prĂ©parĂ© pour la suite car dorĂ©navant, elle ne se limite plus Ă  partir vers l’inconnu pour plusieurs raisons.

C’est donc une rĂ©trospective de ses voyages que nous avons aujourd’hui. J’ai toujours Ă©tĂ© admirative et fascinĂ© par ces personnes qui portent un amour inconditionnel du voyage. Je pense que ce sont des expĂ©riences tellement enrichissantes et propre Ă  elles-mĂŞmes que nous n’avons pas toujours les mots pour les dĂ©crire.

Nous pouvons voyager une bonne dizaine de fois vers une mĂŞme destination et il y a plusieurs choix possibles : soit nous avons toujours la sensation de revivre les mĂŞmes souvenirs/expĂ©riences/anecdotes et que rien ne change, soit nous avons toujours la sensation de redĂ©couvrir quelque chose comme si l’endroit changeait Ă  chaque fois…

Continue Reading

RENCONTRE AVEC CINDY (PARTIE 2)

Nous retrouvons Cindy pour la seconde partie de son témoignage.

Cette fois-ci elle se confis Ă  nous dans sa perception des choses en tant que mĂ©tisse en Afrique mais aussi en Europe. Elle relate avec beaucoup d’estime ses deux cultures française et ivoirienne que ces deux parents n’ont pas manquĂ©s de lui inculper.

En effet, Cindy connait parfaitement sa double culture puisque ses parents ont fait le travail nĂ©cessaire pour qu’elle puisse aller au-delĂ  de son mĂ©tissage.

Beaucoup croient toujours qu’ĂŞtre mĂ©tis est la chose la plus « fun » qui puisse exister au monde. Des hommes et des femmes se mettent volontairement en couple avec une certaine catĂ©gorie de personne afin d’avoir des enfants  » mĂ©tis « ,  » clairs « ,  » beaux  »  car pour eux c’est  » l’ascension sociale « .

Ou alors, nous avons aussi de ces personnes qui veulent  » trainer « , rester ou se faire un cercle qu’avec des personnes en-dehors de leur communautĂ© car il semblerait qu’ils aient honte des membres de leur propre communautĂ©.

Exemple : Une personne noire qui dit vouloir que des amis blancs ou un conjoint blanc car c’est mieux vu dans la sociĂ©tĂ©…

Cette façon d’agir ou de penser Ă©taient deux choses très courante durant l’esclavage et mĂŞme après l’esclavage Ă  diffĂ©rents endroits dans le monde. Aujourd’hui encore, malheureusement beaucoup pensent et veulent « se mĂ©tisser » pour plusieurs raisons…

Mais quand est-il de ces couples mixtes noirs-blancs qui se mettent en couple rĂ©ellement par amour ? et quand est-il de ces enfants qui naissent de ces couples ? La culture, l’hĂ©ritage et les fondements familiaux ont-ils plus de place que le regard des autres ou de la sociĂ©tĂ© ?

Continue Reading

RENCONTRE AVEC CINDY (PARTIE 1)

Cindy Babin est une jeune mannequin de 24 ans qui tente actuellement sa chance Ă  New-York.

Née et ayant grandi à Abidjan (Côte-d’Ivoire), elle quitte à l’âge de 16 ans son pays natal pour s’installer en France afin de terminer ses études.

Derrière elle, nous ne réalisons pas systématiquement au parcours qu’elle a construit ni même à ses nombreux engagements qu’elle mène aujourd’hui.

Nous ne réalisons pas immédiatement aux nombreux défis auxquels elle a dû faire face et parfois si jeune.

Avec elle, j’ai appris qu’il a entre autre été difficile de grandir ou de tout simplement vivre en tant que femme métissée, encore plus lorsque nous vivons dans un pays/continent qui a connu à de nombreuses reprises des crises politiques.

C’est à travers elle que j’ai pris conscience de la difficulté de percer dans le milieu de la mode pour des raisons ethniques/discriminatoires/morphologiques…

Pour le coup, ce portrait va se dérouler en plusieurs articles. Plusieurs parties dans lesquelles Cindy se dévoilera ouvertement.

Ayika’a étant l’association qu’elle a tout juste crée il y a quelques mois, elle vous fera évidemment un portrait de cette vie associative qui lui tient à cœur.

Continue Reading

MEETING WITH LOUISA

Vous imaginez-vous habiter loin de votre pays d’origine, de naissance, loin de votre famille et de vos amis ? Pour beaucoup cela est un projet et voir mĂŞme un rĂŞve. Plus jeune, je m’imaginais moi-mĂŞme habiter loin de la France car je trouvais cela « fun ». Mais en grandissant, je me suis rendue compte que ce n’Ă©tait pas une mince affaire car c’est un choix ou des sacrifices de tout quitter.

Cependant, d’autres osent et sautent le cap. Pour nous français il n’est plus vraiment difficile de retrouver des ressortissants français Ă  l’Ă©tranger car si nous prenons en exemples le Royaume-Uni ou les États-Unis, il y a environ 300 000 français vivants Ă  Londres et 80 000 Ă  New-York !. Londres Ă©tant ma deuxième ville de coeur, je m’y rend souvent et je constate a chaque fois qu’il y a Ă©normĂ©ment de français (Ă©tudiants, jeunes travailleurs, touristes). Lorsque je suis dans les rues oĂą dans les mĂ©tros de Londres, j’ai l’impression d’entendre plus de français que de l’anglais…

Continue Reading