MES RACINES & MOI, AÏCHA

 

BONJOUR AICHA, QUI ES-TU ?

Bonjour ! Aïcha, 26 ans, chef de produit marketing pour une régie publicitaire.

 

QUELLES SONT TES ORIGINES  ?

Je suis malienne par ma mère : bambara (25%) peulh (25%) et maure (50%) et congolaise par mon père : munyanga (bakongo)

Moi et ma maman

 

QUELLES SONT TES LIENS AVEC ?

Ayant grandi auprès de ma mère, je suis assez proche de ma culture malienne. Je comprends le bambara et je le parle un peu. Je n’ai été au Mali qu’une fois avec toute ma famille, mais dès mes 18 ans, j’y allais régulièrement passer les fêtes de fin d’année avec quelques cousines/amies d’origine malienne aussi. Je prends régulièrement des nouvelles de ma famille là bas, je cuisine quelques plats maliens, je connais les codes et j’arrive à distinguer les différentes ethnies en observant un peu les personnes. Il m’arrive aussi d’écouter de la musique malienne … J’essaye d’en apprendre plus sur l’histoire mais j’ai encore des progrès à faire 🙂

Côte Congo, je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’aller en RDC et je n’ai pas de lien avec ma famille là bas. Je ne comprends que quelques mots de lingala, je ne cuisine pas les plats (mais je les mange lol) … Mes liens sont indéniablement moins forts que ceux que j’ai avec le Mali mais j’y travaille. Paradoxalement, j’écoute plus de musiques congolaises que maliennes, comme si j’éprouvais le besoin de renforcer les liens fragiles que j’ai avec le pays …

Dans les deux cas, développer mon rapport avec ces cultures est une de mes priorités. Mais qui dit deux cultures dit deux fois plus de travail !

Nara en 2002, le village de ma grand-mère, avec ma petite cousine

 

TA DERNIÈRE FOIS AU PAYS ?

J’ai été au Mali pour la dernière fois en février 2019.

 

 

PARLES-TU LA LANGUE ?

Je parle un peu le bambara et je ne connais que quelques mots de lingala.

 

DE QUELLE VILLE Y ES-TU ORIGINAIRE ?  

Alors pour le Mali, je suis originaire de Kati, une banlieue de Bamako (côté grand père maternel) et de Nara, frontière de la Mauritanie (côté grand-mère maternelle).

Pour le Congo, je suis originaire de Luozi, dans la région du Bas-Congo.

 

 

L’ACTIVITÉ OU LA CHOSE À ABSOLUMENT FAIRE ?

À Bamako, une balade en pirogue sur le Fleuve du Niger.

 

TON MEILLEUR SOUVENIR LÀ-BAS ?

Les soirées passées à jouer entre cousins dans le sable (Nara) … Inoubliable

 

EST-IL IMPORTANT POUR TOI D’ENTRETENIR DES LIENS AVEC TES ORIGINES, BIEN QUE TU SOIS NÉE ET QUE TU AIES GRANDI EN FRANCE ?

Je dirais même primordial. Je pense que chaque être humain a une mission sur terre et la connaissance de soi permet d’avancer dans ce sens.

Comment savoir où tu vas, et pourquoi tu y vas si tu ne sais pas d’où tu viens ?

 

CE QUE TU AIMES LE PLUS DANS TA CULTURE ? 

Côté Mali, je dirais la Kora. Côté RDC, la langue, le lingala.

 

EST-CE QU’IL EST POSSIBLE POUR TOI DE RETROUVER TES RACINES, MÊME EN FRANCE ?

Pas complètement, mais de s’en rapprocher en tout cas, oui. Avec beaucoup d’effort, mais c’est possible. Les parents ont un grand rôle à jouer dans ça et il faut de la volonté et de la recherche.

 

TON OU TES PLATS PRÉFÉRÉS ?

Le Soupou Kandja pour le Mali et le Saka Saka pour la RDC.

 

TON ARTISTE OU PERSONNALITÉ LOCAL PRÉFÉRÉ ?

Pour le Mali : Toumani Diabate et la RDC : Denis Mukwege.

 

LES SONORITÉS QUI TE RAPPELLENT LE PAYS ?

Toumani Diabaté pour le Mali lol, un doigté incroyable et pour la RDC … le seben !

 

UNE ODEUR ?

L’odeur du woussoulan (encens local) pour le Mali. Je n’en sens quasi jamais à Abidjan et ça me manque tellement …

 

SI TU AS QUELQUE CHOSE À RAJOUTER, N’HÉSITE PAS !

Merci pour le travail que tu fais pour la culture noire. C’est nécessaire mais ça nécessite beaucoup de courage, force à toi !

Merci à toi également Aïcha ! 😘

AUTRES ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
24 ⁄ 2 =