MES RACINES ET MOI, FATOU

BONJOUR FATOU, QUI ES-TU  ?

Bonjour Andie, je m’appelle Fatoumata, j’ai 23 ans et je suis infirmière.

QUELLES SONT TES ORIGINES  ?

Je suis guinéenne, d’ethnie peule (ou peulh, fulani pour les anglophones).

QUELLES SONT TES LIENS AVEC ?

Je suis née et j’ai baigné dans la culture peule/guinéenne, même si je suis née en Ukraine et que j’ai grandi en France. C’est comme cela que naturellement j’y suis attachée. En effet, je comprends et je parle le peul, ce qui est un plus pour garder un lien avec la famille restée au pays, c’est d’ailleurs ce qui m’a aidée lors de mon tout premier voyage en Guinée à l’âge de 10 ans.

TA DERNIÈRE FOIS AU PAYS ?

Mon dernier voyage en Guinée remonte à août 2017, j’avais 20 ans et cela faisait donc 10 ans que je n’y étais pas allée. C’était comme une redécouverte avec un esprit plus mature. J’y ai passé 1 mois, ce fut court mais riche en souvenirs et en émotions.

PARLES-TU LE DIALECTE, LA LANGUE OU LE PATOIS ?

Oui, je parle le peul (ou poular), c’est ma langue maternelle. Mes parents parlent également le sousou qui est une autre langue très parlée en Guinée.

DE QUELLE VILLE OU DE QUEL VILLAGE Y ES-TU ORIGINAIRE ?

Je suis originaire de Dalaba, une ville située dans la région du Fouta-Djalon qui est une région majoritairement peule.

L’ACTIVITÉ OU LA CHOSE À ABSOLUMENT FAIRE ?

Aller au village pour découvrir les plus beaux paysages et nos racines, pour moi, c’est incontournable. Au Fouta, il y a plein de sites où l’on peut voir de belles chutes d’eau. Les forêts sont denses, je trouve ça reposant.

L’une des chutes d’eau les plus connues en Guinée est située dans la ville de Kindia, elle porte le nom de « Voile de la mariée ».

On peut aussi accéder à des petites îles au large de Conakry par bateau, ce sont les îles de Loos, ou l’on peut profiter des belles plages.

Il me reste encore beaucoup de lieux à découvrir dans ce pays.

Les Îles de Loos, Guinée Conakry.

TON MEILLEUR SOUVENIR LÀ-BAS ?

Je pense que mon meilleur souvenir est lorsque j’ai visité mon village après 10 ans d’absence. J’avais fait plusieurs heures de route avant d’y arriver, j’étais très fatiguée, il faisait chaud, et pourtant lorsque j’y suis arrivée j’ai tout de suite retrouvé le sourire. J’étais contente de redécouvrir mon village avec ses beaux paysages, et surtout de revoir ma grand-mère.

Il y a aussi les soirées avec ma famille à se raconter des anecdotes, les sorties nocturnes avec les jeunes de la famille et plus généralement les moments passés en famille.

EST-IL IMPORTANT POUR TOI D’ENTRETENIR DES LIENS AVEC TES ORIGINES, BIEN QUE TU SOIS NÉE ET QUE TU AIES GRANDI EN FRANCE ?

Pour moi avoir une double culture est une chance car nous avons une vision plus large du monde, et une capacité de compréhension de l’autre plus développée. Garder un lien avec mes origines me permet de ne jamais oublier d’où je viens.

CE QUE TU AIMES LE PLUS DANS TA CULTURE ? 

La beauté, la bonté et l’intelligence de notre peuple. Il y a aussi la nourriture évidement, mais aussi la musique ! Impossible de faire un choix.

EST-CE QU’IL EST POSSIBLE POUR TOI DE RETROUVER TES RACINES, MÊME EN FRANCE ?

Oui car j’ai beaucoup de famille ici, et il y a une forte communauté guinéenne en France. De ce fait, j’assiste souvent à des cérémonies traditionnelles comme des mariages, des baptêmes, ou encore des fêtes religieuses. Lors de ces fêtes, nous portons le plus souvent des habits traditionnels africains (wax, bazin), ou même des tissus de notre ethnie, comme par exemple l’indigo des peuls que l’on appelle le Leppi.

Le leppi est un tissu traditionnel guinéen (peulh), plus précisément originaire de la région du Fouta-Djallon. Tissé à la main, il est réputé pour être le plus beau tissu du pays.

TON OU TES PLATS PRÉFÉRÉS ?

Le fouti, le mafé tiga, le latchiri.

TON ARTISTE OU PERSONNALITÉ LOCAL PRÉFÉRÉ ?

Je n’ai pas vraiment d’artiste préféré, mais les artistes locaux à succès en Guinée sont entre autres, le couple de chanteurs Azaya et Djelykaba Bintou, et le groupe de chanteurs/danseurs Instinc Killer.

LES SONORITÉS QUI TE RAPPELLENT LE PAYS ?

Le son de la kora, instrument de musique mandingue me rappelle tout de suite mon pays, bien qu’il soit présent dans beaucoup de cultures africaines.

UNE ODEUR ?

Je dirais l’odeur du pays, celle que l’on sent lorsque l’on arrive au pays, ou lorsque quelqu’un revient de la Guinée.

SI TU AS QUELQUE CHOSE À RAJOUTER, N’HÉSITE PAS !

La Guinée est un pays qui regorge de ressources et de belles et bonnes choses à voir et à apprendre. Il fera parti un jour, je l’espère, des pays africains à visiter absolument.

AUTRES ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
27 × 29 =