Le Chanté Nwel aux Antilles

Me revoilà avec un nouvel article culture, ou je vais m’exprimer sur un des événements important aux Antilles.

En effet, je fais partie d’un petit projet collaboratif entre bloggeuses, ou l’idée est de partager un contenu, en lien avec la période de Noël, jusqu’au 24 Décembre.

Cette idée vient de Prisce 😘 , de http://www.ofcoursedarlin.com

Mon contenu sera donc à l’écrit, dont l’objet porte sur le chanté noël aux Antilles. En créole, on l’écrit de la manière suivante : Chanté Nwel

Le Chanté Noël, c’est un ensemble de chants bibliques, interprété lors des fêtes de Noël.

D’après mes recherches, ces chants auraient des racines africaines, liées à la période esclavagiste.

En effet, le chant est très important dans les cultures africaines, et les esclaves africains ont perpétué cette tradition, dans les îles.

Aussi, lors de l’arrivée des esclaves dans les îles, les colons ont imposé l’évangélisation du catholicisme.

Et ils ont contraint les esclaves, à abandonner leurs croyances d’antan.

En l’occurrence, leurs croyances africaines et indiennes pour les travailleurs immigrés indiens.

À l’aide de nouveaux instruments qu’ils ont pu trouver dans leur nouveau lieu d’accueil, les esclaves ont commencé à accompagner ces chants religieux avec ces nouveaux objets.

Le chanté Noël est une période que de nombreux Antillais chérissent.

Car, cela permet aux amis ou familles de se réunir, afin de partager ces moments de joie, qu’est d’accueillir le Christ, avant de consommer les grandes dégustations (jambon de Noël, igname, pois d’angole, boudin, pâté…) !

Au fil du temps, ces chants ont pris une autre tournure, et ils ne sont pas spécialement religieux. Des familles ou des groupes musicaux y apportent leurs propres touches et paroles.

Ainsi, les chants peuvent s’effectuer en français comme en créole.

Le Chanté Noël est une grande manifestation en Guadeloupe comme en Martinique.

Bien qu’ayant grandi en métropole, je me souviens encore de mon père, qui jouait ces musiques, lors du réveillon.

Ce qui accompagne ces événements, ce sont les diverses animations, les plats traditionnels, les illuminations, les anecdotes familiales…

Source Image : Pinterest 

Période : les manifestations liées au Chanté Noël s’effectuent généralement tout au long du mois de décembre. Mais elles peuvent aussi très bien commencer, dès le mois de novembre.

Les gens se regroupent les soirs ou les week-ends, pour célébrer ces chansons, à l’approche de Noël.

Lieux : Il existe à ce jour, de nombreux guadeloupéens et martiniquais vivants en métropole, qui organisent des sessions à Paris, comme dans d’autres grandes villes françaises.

Enfin, à défaut de se rendre directement aux Antilles, Il existe chaque année plusieurs sessions, pour participer ou assister aux chants. Au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni… 

Joyeuses fêtes à toutes et à tous ! ☃️🎄🎅🏻

AUTRES ARTICLES

4 commentaires

  1. Hello Andie,
    Merci pour ton article intéressant… Je suis intriguée par les « nouveaux instruments/objets » dont tu parles pour accompagner ces chants. Quels sont-ils stp ?
    Belle soirée, à bientôt !
    Agnès

    1. Bonsoir Agnès,

      Lorsque les esclaves sont arrivés aux Amériques, ils sont arrivés les mains vides.
      Ils ont du reproduire des instruments qu’ils utilisaient déjà en Afrique, comme le tambour, avec l’aide de ce qu’ils trouvaient.
      Mais ils ont aussi découvert des instruments, qui appartenaient aux premiers habitants, dont les amérindiens.
      Ex : Les maracas (chacha) qui sont des instruments de percussion d’origine amérindienne, qu’on utilise également dans le Gwo ka. Un genre musical qui est souvent mêlé aux Chanté Noël.

      Enfin, il y a d’autres instruments qui existaient déjà en Afrique, et qui avaient leurs dérivés, ailleurs dans le monde, dont aux Amériques.
      Ex : le violon africain n’a pas particulièrement les mêmes propriétés que le violon d’Amérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
29 × 5 =