ESTEE À NEW-YORK đŸ‡ș🇾

 

Saluuuuut Ă  tous, je vous prĂ©sente Estee, une globe-trotteuse, dont j’aime beaucoup les photos sur Instagram ! Tout comme moi, elle est d’origine togolaise (Yess Togoooooo), et aujourd’hui, nous allons aborder, sa vie Ă  New-York. Bonne lecture 😘

Bonjour ! Je m’appelle Estee, j’ai 27 ans et je suis togolaise, mais j’ai suivi ma mĂšre en France Ă  l’ñge de 8 ans. J’y ai vĂ©cu 18 ans avant de partir pour les États-Unis.

Actuellement, tu vis Ă  Shanghai (Chine) mais nous allons plutĂŽt, aborder ton expĂ©rience aux États-Unis. Combien de temps y as-tu vĂ©cu ?

J’ai vĂ©cu Ă  New York pendant 1 an et demi đŸ˜Š

 

Pourquoi les États-Unis ?

Pour ĂȘtre totalement honnĂȘte, les Etats-Unis ne m’ont jamais fait rĂȘver. Je voyais plusieurs amis fantasmer sur NYC mais mon objectif aprĂšs mes Ă©tudes Ă©tait de rentrer en Afrique de l’Ouest et d’y travailler. Je cherchais activement un poste sur le continent lorsque l’opportunitĂ© d’un VIE Ă  New York s’est prĂ©sentĂ©e. J’ai fait un pari avec des amis, j’ai postulĂ© et j’ai Ă©tĂ© prise.

 

Quelles sont les dĂ©marches Ă  effectuer, pour une installation aux USA ?

En fait ça dĂ©pend vraiment du contexte, mais en rĂšgle gĂ©nĂ©rale, c’est trĂšs compliquĂ© d’obtenir un visa de travail pour les USA. Mon cas Ă©tait diffĂ©rent parce que j’avais un contrat VIE, un contrat de travail qui permet de travailler Ă  l’Ă©tranger pour une entreprise française durant 6 Ă  24 mois. L’entreprise s’est donc chargĂ©e de toutes les dĂ©marches administratives. 

 

Des bons plans logement ?

Il faut savoir que les loyers sont hors de prix Ă  New York, plusieurs personnes vivent en colocation. Le mieux est de s’inscrire sur les pages Facebook de Français Ă  NYC : on y trouve beaucoup d’offres. Ensuite, il y a plusieurs sites d’annonces comme Craiglist ou Spareroom qui peuvent vous mettre en relation avec des agents.

 

As-tu rencontrĂ© des difficultĂ©s particuliĂšres ?

  • La recherche d’appartement : je n’Ă©tais pas prĂ©parĂ©e Ă  visiter des chambres sans fenĂȘtres ou Ă  payer ma chambre Ă  $ 1350
  • La mĂ©tĂ©o, entre froid glacial et tempĂȘte de neige
  • L’énergie incroyable de cette ville : tout va-vite, trĂšs vite. Le rythme ne ralentit jamais, mĂȘme les dimanches ou pendant les vacances. Et c’est pareil dans le monde professionnel. J’ai mis du temps avant de m’y adapter.

 

Comment dĂ©finirais-tu la ville de New-York ?

« Crazy, exciting, inspiring, diverse, fast-paced, challenging, unforgettable Â». Pour moi, New York est un pays Ă  part entiĂšre, avec ses propres rĂšgles et sa propre culture qui n’est en rien le reflet des Etats-Unis.

 

Quelles sont, selon-toi les endroits Ă  faire ?

Il y a tellement de choses Ă  faire et voir dans cette ville !

 

À Manhattan 

  • Times Square : Ă  faire les premiers jours parce qu’on s’en lasse trĂšs vite par la suite.
  • La Statue de LibertĂ©
  • Les Rooftops – Mes prĂ©fĂ©rĂ©s sont : The Crown, Le Standard Highline, The Press Lounge, le trĂšs connu 230 Fifth (un peu trop touristique), Boom Boom Room, Refinery 29, Mister Purple, Westlight (Ă  Brooklyn)
  • Les bars Ă  cocktails : Peaches et Apotheke (plein cƓur de Chinatown) et la Esquina Ă  Soho
  • Aller manger au restaurant Catch et prendre le dessert iconique « HIT ME Â»
  • Prendre de la hauteur en montant en haut de l’Empire State Building ou du Top of the Rock pour admirer la vue
  • Se balader Ă  Harlem, bruncher Ă  Maison Harlem, prendre un cafĂ© (ou un verre) au Silvana, manger des plats sĂ©nĂ©galais Ă  Little SĂ©nĂ©gal et aller danser au Shrine (une boite de nuit africaine)
  • Faire du shopping Ă  Soho ou sur la 5Ăšme avenue
  • Aller Ă  Central Park bien Ă©videmment
  • Survol de New York en hĂ©licoptĂšre
  • Aller au MET

 

À Brooklyn et dans le Queens 

  • Traverser le pont de Brooklyn vers 16h (en hiver) pour admirer le coucher de soleil sur Manhattan
  • Aller Ă  Washington Street dans le quartier de Dumbo, l’un des meilleurs spots pour shooter le pont de Manhattan
  • Faire un pique-nic nocturne Ă  Pebble Beach ou au Brooklyn Bridge Park : la vue sur Manhattan est incroyable et magique
  • Thrift Shop Ă  Brooklyn
  • Une ballade Ă  Prospect Park ou Fort Greene Park (pour les amoureux de Nola Darling 🙂
  • Bushwick pour tous ceux qui aiment le street art
  • D’avril Ă  novembre, aller faire un tour au Smorgasburg, un marchĂ© de street food
  • Brooklyn Museum qui propose plusieurs arts africains
  • Coney Island : pour manger un hot dog, profiter de la mer et faire des tours de montagnes russes
  • Faire un tour au Gantry State Park Ă  Long Island City pour admirer laskylinede Manhattan au coucher du soleil.
  • Aller Ă  Flushing, le vrai Chinatown de New York pour dĂ©guster les meilleurs noodles et dumplings

 

Comment se dĂ©place-t-on, dans cette grande ville ?

Le mĂ©tro est le moyen le plus facile pour se dĂ©placer. Et pour le reste il y a Uber, Lyft et Via 🙂

 

Des plats Ă  dĂ©couvrir ?

  • Le mac and cheese (macaroni au fromage)
  • Les cronuts (mix de donuts et croissants)
  • Un lobster roll (sandwich Ă  base de homard)
  • Et les fameuses parts de pizza Ă  $1

 

As-tu distinguĂ© des similaritĂ©s entre la culture amĂ©ricaine et française ?

Je n’en ai pas spĂ©cialement notĂ©. Pour moi la culture amĂ©ricaine est aux antipodes de la culture française que ce soit au niveau des valeurs, de la culture de l’entrepreneuriat, l’Ă©tat d’esprit (trĂšs positif et ouvert Ă  la crĂ©ativitĂ© et au changement) propre aux AmĂ©ricains.

 

Étant d’ascendance africaine, as-tu retrouvĂ© la culture afro de New-York ?

Je n’ai jamais Ă©tĂ© aussi proche de la culture afro qu’Ă  New York. Plusieurs Ă©vĂ©nements sont crĂ©Ă©s par la diaspora pour valoriser notre culture aux Etats-Unis :

  • Des soirĂ©es afrobeats (Afropolitan)
  • Des soirĂ©es networking (Avant-Garde)
  • Des confĂ©rences business (Havard Africa)
  • Des Ă©vĂšnements de recrutement mis en place par et pour la communautĂ© afro : j’ai notamment assistĂ© Ă  une soirĂ©e de recrutement chez Twitter lors de la Black History Month
  • Des tables rondes pour Ă©changer tout simplement autour des questions raciales

 

Enfin, que retiens-tu de ton expĂ©rience en AmĂ©rique du Nord ?

Cette expĂ©rience Ă©tait incroyable et je suis reconnaissante d’avoir eu l’opportunitĂ© d’y vivre, d’y travailler et d’y rencontrer des personnes incroyables, positives et inspirantes. Il y a une part de rĂȘve Ă  NYC qu’on ne trouve nulle part ailleurs et cette ville avec son Ă©nergie incroyable et son Ă©ventail de possibilitĂ© a contribuĂ© Ă  mon Ă©panouissement personnel.  

Facebook 0 Twitter 0 Mail

AUTRES ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
13 × 11 =