RITA MARLEY

Afficher l'image d'origine

Si certains naissent avec une cuillère en or, d’autres n’ont pas cette chance-là.

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler lecture. Lecture car j’aime beaucoup lire et ça depuis toute petite. Mes choix de livres sont assez variés et puis cela dépend aussi de mon humeur.

En général j’aime beaucoup les biographies, les histoires vraies, les BD aussi quand ça me chante et sur la femme bien évidemment. Tout ce qui touche la femme, me touche énormément et cela quel que soient les domaines. J’aime lire les œuvres des femmes qui exposent leur parcours, leurs actions, leurs objectifs, leur rôle de femme dans leur milieu…

Cela me donne énormément de force lorsque tout va mal dans ma petite vie mais cela me montre aussi que chacune à une destinée. Si moi je vis ça aujourd’hui, d’autres ont vécu des choses beaucoup plus graves mais ce n’est pas pour autant qu’elles n’aient pas su se relever.

Le livre dont je vais vous parler est un de mes livres préférés je dois dire. C’est un livre que je voulais absolument et dont je savais qu’il allait me marquer l’esprit. Ce livre c’est tout simplement la vie d’une femme qui a partagé la vie d’une des plus grandes stars internationales qu’a connu ce monde.

Premièrement, c’est son homme qui me faisait chavirer bien qu’il ne soit plus de ce monde… Oui j’aime beaucoup le rythme de ses musiques, j’aime beaucoup son ile bien que je n’y sois jamais allé, j’aime beaucoup son histoire et son parcours, sa personnalité même si je ne le connais pas personnellement et que je ne le connaitrais jamais d’ailleurs. J’aime son style, sa manière de parler même si je ne comprends pas toujours l’anglais ! Mdr.

Mais au fur et à mesure que sa star de mari devenait mon idole, je me suis intéressée à elle. Oui, si je trouve qu’en outre atlantique, elle est assez connue. Ici je ne trouve pas qu’elle soit assez connue. Je me suis donc lancé dans des recherches, jusqu’à ce que je découvre qu’elle a écrit un livre sur sa vie personnelle mais aussi de sa vie passée à coter de son défunt mari, Bob Marley.

Cette femme c’est Rita Marley. Rita Marley m’a particulièrement intrigué tout d’abord par sa peau noire très ébène. Une peau noire qui brille et qu’elle assume totalement. Etant une jeune fille noire assez concernée sur les problèmes que ma communauté peut rencontrer et en particulier sur le problème de la couleur de peau (peau noire et peau claire). Le couple de Rita et de Bob m’intriguait beaucoup du fait que Bob soit un homme métis assez charmant pour ma part et que Rita soit une femme noire. Avant comme aujourd’hui on dit souvent que les hommes noirs ou métis ne s’intéressent pas aux femmes noires. Et bien en voyant le couple de Rita et Bob je me dis que cela peut être faux.

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Cela me redonne de l’espoir dans le sens ou on peut passer outre de ces clichés et que l’amour n’a pas d’âge, n’a pas de couleur et n’a pas de frontière. Seuls les sentiments des deux êtres sont essentiels. Et en lisant ce livre autobiographique, j’ai appris que ce couple s’est formés à partir de sentiments vrais. Que la question de la couleur de peau ne s’est pas du tout posée. Bob est celui dont le cœur a chaviré en premier pour Rita. Bien que lui soit dans une situation très difficile à ce moment-là, il a réussi à redonner confiance en cette jeune fille noire qu’était Rita à l’époque. Une jeune fille qui était devenue mère très très tôt et qui avait été victime de racisme très jeune dans sa famille mais aussi à l’école. A ce moment-là nous étions en Jamaïque, peu avant l’indépendance de l’ile (1962) et dont les séquelles de la colonisation et de l’esclavage étaient très présentes.

Etre noir était très difficile. Déjà que la place de la femme était considérée au second plan par rapport à l’homme, être une femme et en plus noire était très difficile à l’époque. Dans une même famille on n’hésitait pas à faire des distinctions de peau dans une fratrie. Même si beaucoup n’en parle pas, beaucoup en ont souffert. Si l’école doit être un lieu on nous devons apprendre aux enfants, le respect envers les autres. Les enfants sont très méchants entre eux et dont beaucoup d’entre eux ont subis les pires traumatismes qu’ils ont connus.

Rita explique aussi qu’elle n’a pas grandi avec sa mère car sa mère à quitté son père pour un autre homme et qu’elle à emmené son plus jeune frère Donovan qui était le plus de ses frères…

Avec tous ses événements malheureux, Bob a été celui qui dès le départ a su apprendre à Rita, à s’aimer tel qu’elle était. D’ailleurs quelque part dans le livre, Rita explique comment Bob n’aimait pas les cheveux lisses sur elle et sur toutes femmes noires (je n’ai rien contre celles qui se défrisent) et qu’il préférait catégoriquement les cheveux naturels donc crépus.

Alors quand j’entends qu’on ne nous accepte pas comme on nous a créées, je ne veux plus y croire. Car si cela s’est passé il y a plusieurs décennies, cela veut surement dire qu’aujourd’hui encore des hommes comme Bob peuvent penser comme lui.

Malgré les grandes difficultés de couple qu’elle à pu rencontrer avec lui. Oui, car Bob a été très infidèle et a eu plusieurs enfants hors mariage. Une bonne partie de ces enfants-là ont été élevés par Rita elle-même. Ce n’est pas toutes femmes qui ont une certaine sagesse et qui apprennent à faire la part des choses.

La personnalité de Rita me plait beaucoup car ce n’est pas une enfant qui a été gâté par la nature. Mais au fil des années de son existence, elle à réussi a se forger un caractère, a se faire respecter au milieu des personnes qui ne croyaient pas en elle.

Si elle me plait beaucoup c’est aussi pour son admiration pour l’Afrique. Car je rappelle que la Jamaïque est une île ayant connu la traître négrière et dont la majorité de la population est descendante des esclaves noirs africains. Si beaucoup de caribéens n’assument pas encore qu’ils sont descendants d’africains, Rita elle est une femme caribéenne noire qui n’a jamais eu honte de ses racines africaines. Rita à toujours montré qu’elle était fière d’être descendante d’esclaves africains et à toujours milité pour que ce continent soit libre.

Et cela encore grâce à Bob qui très vite l’a initié au Rastafarisme. Les rastas qui sont très nombreux en Jamaïque, respectent beaucoup l’Afrique, la nature et ses pouvoirs mais surtout le retour en Afrique.

Elle m’inspire enfin car elle a élevé d’une main de fer ses enfants ( y compris les enfants illégitimes de Bob ) avec de grandes valeurs.

Afficher l'image d'origine
Rita et ses enfants
Afficher l'image d'origine
Les Melody Maker

Afficher l'image d'origine

Une partie des enfants en 2016

Même si nous ne les connaissons pas. Nous pouvons ressentir qu’il y’a un grand esprit de famille en eux. Ils ont l’air de se soutenir beaucoup quelque soit le projet mais surtout quand il est question de valoriser le travail de leur père ou la Jamaïque. La diversité et l’interculturalité sont très présents dans cette famille. En passant par la Jamaïque, La Barbade, L’Angleterre, Les Etats-Unis, L’Iran…

Nous apprenons dans le livre que Rita elle-même est d’origine cubaine de par sa mère. Qu’elle se nomme en réalité Alpharita Constantia  et qu’elle est née à Cuba. Et Bob lui-même est née d’une mère noire jamaïcaine et d’un père anglais.

Après toutes ses souffrances endurées, Rita n’a fait aucunes distinctions entre ses enfants. Et à toujours su se montrer ouverte au monde.

Aujourd’hui, Rita est une femme très reconnue dans son île natale la Jamaïque pour avoir mené ( et elle continue d’ailleurs ) des actions humanitaires. Des actions humanitaires dans son île mais aussi ailleurs dans le monde et en particulier le Ghana ou elle à récemment obtenue la citoyenneté. Mais aussi pour avoir préservé l’héritage de Bob même après sa mort.

C’est avec toutes ces leçons de vie que je veux devenir une femme accomplie comme Rita. Je veux apprendre chaque jour de mes erreurs et des obstacles de la vie afin de pouvoir aussi transmettre des ondes positives, à mon prochain.

Facebook 0 Twitter 0 Mail

OTHER ARTICLES

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *