EXPOSITION SEYDOU KEITA

 

img_6217

 

La semaine dernière j’ai été voir l’exposition qui rend hommage à un célèbre photographe africain qui se nomme Seydou Keita. L’exposition qui se tient actuellement au Grand Palais, est composée d’une grande partie de l’oeuvre de ce photographe malien, décédé en 2001.

Il commence sa carrière en photographiant la population malienne qui venaient de toutes les villes et villages du pays. Car Seydou se distinguait à travers ses prises de photos propres à lui. Les objets et les personnes étaient particulièrement bien disposés afin de faire ressortir le meilleur de la photo.

La popularité de Seydou était tellement forte que toute la population malienne issue de toutes les classes sociales venaient se prendre en photo, dans son studio. Et c’est donc tout naturellement que dans ces œuvres nous pouvons voir des couples fraîchement mariés, des meilleurs amis, des sœurs et des frères jumeaux, un homme avec sa femme et leurs enfants…

tumblr_mudl4fSsKo1rqkjy0o2_1280-1038x727

Afficher l'image d'origine

J’ai adoré cette exposition car l’Afrique était mise à l’honneur. Les photographies sont magnifiques. Elles reflètent très bien leurs époques ( années 50 et 60 ) que j’affectionne particulièrement (oui je suis une vraie rétro girl lol). Beaucoup de ses photos m’ont fait pensé à mes parents et à ma famille au pays. Il y a de nombreux clichés qui nous font repenser aux célèbres photos de familles que nous pouvons retrouver chez nos parents.

Ces photos m’ont aussi particulièrement touchées car c’est à cette époque que mes parents ont pointés le bout de leur nez et je m’aperçois que même avec peu de moyens et sans ses nouvelles technologies d’aujourd’hui. L’époque était très belle et le photographe était très talentueux. La qualité des photographies sont dignes de la qualité que nous pouvons avoir avec nos smartphones d’aujourd’hui.

Les anciens n’ont donc rien à envier des jeunes lol. Et ce que j’ai beaucoup apprécié c’est aussi ce nouvel air qui est apparu au Mali et dans la majorité des pays africains francophones de l’époque. Ce nouvel air c’est l’après indépendance. Contrairement à tous ces clichés et préjugés. La population était certes très locale et attachée à ses racines mais nous pouvons aussi retrouver beaucoup de traces de l’influence occidentale chez la population.

Et sur ces photographies par exemple, les femmes ne portaient pas forcément des vêtements traditionnelles et on pouvait les retrouver posées à coté d’une voiture ou d’une moto par exemple. Car l’automobile n’était pas forcément synonyme de masculinité mais cela pouvait représenter tout simplement un certaine classe sociale et cela peu importe le genre.

C’est une exposition que je recommande. Pour les amoureux de l’afrique ou tout simplement pour ceux qui sont soucieux de connaitre un des talents de ce continent. Elle expose au Grand Palais jusqu’au 11 juillet 2016.

Facebook 0 Twitter 0 Mail

OTHER ARTICLES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *