MEETING WITH KATIA

 

IMG_9420

Coucou les filles !, je reviens avec un nouveau billet sur une jolie jeune femme aux origines multiples mais aussi à la culture très diversifiée. En plus d’être intelligente, Katia est engagée dans la vie associative à ses heures perdues afin d’aider au mieux ceux qui sont dans le besoin. Sans trop attendre, je vous laisse faire ample plus connaissance avec elle.

« J’ai beaucoup voyager dans mon enfance sur les îles voisines tels que Saint Barthélémy, Anguilla et la Guadeloupe. Mais aussi en France ainsi qu’en Italie, en Suisse, en Espagne et à Malte. J’ai beaucoup voyagé aux USA car j’ai trois quart de ma famille là bas. Je suis allée au Maroc dans le cadre d’une rencontre associative également. »

Bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hello, je suis Katia NGUYEN, j’ai 26 ans. Je suis métisse, ma mère est haïtienne et mon père vietnamien. J’ai grandi avec les deux cultures sur une île multiculturelle. Je suis en Master 1 de psychologie (spécialité clinique et pathologie). Je souhaite devenir psychologue plus tard et travailler au sein d’un hôpital mais également dans mon propre cabinet.

Ou es-tu né, ou as-tu grandi et ou vis-tu ?

Je suis née aux Antilles, sur la petite île de Saint Martin en partie française. J’ai grandi là bas jusqu’à mes 18 ans où j’ai dû partir pour poursuivre mes études à Rennes.

ctc_02_img0481
Peuple d’Haïti/Femmes d’Haïti
ao-dai-beauty-pageant-Vietnam-girls
Femme du Vietnam

As-tu déjà voyagé ? Si oui, dans quel pays ?

J’ai beaucoup voyager dans mon enfance sur les îles voisines tels que Saint Barthélémy, Anguilla et la Guadeloupe. Mais aussi en France ainsi qu’en Italie, en Suisse, en Espagne et à Malte. J’ai beaucoup voyagé aux USA car j’ai trois quart de ma famille là bas. Je suis allée au Maroc dans le cadre d’une rencontre associative également.

Parles-tu plusieurs langues ?

Je parle le français, l’anglais et le créole. Je me débrouille plutôt bien en espagnole également. Et je baragouine la base de la langue vietnamienne.

En plus d’être une très jolie femme, tu as aussi une vie associative. Peux-tu nous en dire plus ?

Quand j’ai du temps libre et l’opportunité je mène avec mes proches des actions auprès de jeunes ainsi que de personnes plus âgées. Je suis souhaite par le biais de ces actions améliorer l’entente entre les non croyants, croyants et agnostiques par des rencontres et des actions. Je fais partie de l’IHEI (Institut des Hautes Études Islamiques), c’est une association franco-musulman qui ont des membres chrétiens malgré sont intitulé, dont moi. Je fais aussi partie d’ACWAY (A Common World Among the Youth) une association internationale qui accueille des jeunes du monde entier.

Qu’est-ce que cela t’apporte de plus chaque jour, le fait de voyager et d’aider les autres ?

Premièrement, ça m’enrichie car cela me permet de rencontrer d’autres personnes, d’autres points de vues, d’autres cultures…

Deuxièmement, c’est comme un devoir que l’on a de mener ce genre d’action afin de permettre par l’information, l’expérience aux Hommes de mieux coexister ensemble. De comprendre qu’il y a des différences et de les accepter qu’elles ne peuvent que nous enrichir.

« Je pense que la femme doit se battre plus dans le domaine du travaille afin de se retrouver vraiment égale à l’homme. »

Comment s’est passé ton enfance et ton adolescence ? Le fait d’être issue d’un couple mixte et d’avoir vécu à des endroits différents ?

J’ai eu de la chance de grandir sur une île, bien que minuscule (87 m2), multiculturel ! Elle comporte plus de 80 nationalités différentes. J’ai des amis de presque toutes les nationalités !  On y parle toutes les langues. Nous sommes tous métissés. Ce qui nous apporte une richesse et une tolérance que l’on ne trouve pas facilement ailleurs. J’ai de la chance de connaître deux mode de vie différents par rapport aux origines de mes parents.

698_499_csupload_24328575

 As-tu un ou plusieurs objets qui rappellent tes origines, chez toi ?

Mise à part des baguettes pour manger, des bijoux en jade je n’ai pas vraiment d’objets me rappelant mes origine.

 Quel est ton plat favori ?

Je suis gourmande donc je n’ai pas de plats préférés mais j’aime beaucoup les plats épicés asiatiques ou antillais je dois avouer.

Quelles sont tes influences musicales ?

J’ai grandi avec principalement du Céline Dion du coté de ma mère et de la musique vietnamienne du coté de mon père. Je n’ai pas de type de musique préféré j’aime vraiment de tout, du classique au rock, du chant tribal au chant lyrique. Je marche surtout au coup de cœur.

Quelle est la femme qui t’inspire le plus ?

Actuellement si je pense à une personne c’est Brigitte Bardot et son combat pour la cause animale. Bien souvent on parle du malheur de l’homme et très peu de ce que subit les autres êtres vivant de la planète. Leur survie est important pour notre survie.

Skærmbillede-2015-05-18-kl_-13_40_20

Que penses-tu de la condition de la femme dans le monde ?

Je pense que la femme doit se battre plus dans le domaine du travaille afin de se retrouver vraiment égale à l’homme.

As-tu un conseil à donner à toutes les femmes qui sont en difficultés actuellement ?

De croire en elle, de croire en la femme.


Katia et moi lors de notre première rencontre à Paris 2 ans plus tard… ♥️

 

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR OXYBEL ANDIE

Facebook 0 Twitter 0 Mail

OTHER ARTICLES

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *